Paris 75008
+0033761837672
Lessecretsdelamemorisation@gmail.com

MÉMORISER LES DATES EN HISTOIRE

Major System et cours d’histoire

Exemple: 753 date de fondation de Rome.

753 c’est la fondation de Rome. Transformant cette date en image mentale 7=k, 5=L, 3=M KLM, là me viennent à l’esprit la société aérienne allemande KLM
Il ne me reste plus qu’à associer la compagnie aérienne à Rome. En combinant avec la technique de la CIA et en mettant un peu de PILES (voir ces deux techniques) dans ma mémoire. Je me représente donc cet avion de la compagnie KLM qui vient s’écraser sur le Colisé à Rome et qu’il va falloir donc tout reconstruire.


Ainsi en associant KLM (K=7, L=5, M=3) avec le Colisé et donc avec Rome. Je me souviendrai que 753 est la date de fondation de Rome. Je peux ajouter un échafaudage autour du Colisé pour me souvenir du mot fondation.

Le nombre se base sur cette représentation:
L’arrangement le plus courant est celui-ci Consonnes associées aux nombres Mnémoniques 0 S, Z, C. Z est la première lettre de zéro. Les autres lettres ont un son similaire.
1 T, D. T et dont un coup de descente dans la prononciation et un son similaire (certains systèmes et variantes incluent “th”).
2 N. La lettre N’a deux pentes lorsqu’on le trace et ressemble à “2” sur le côté.
3 M. M’à trois pentes lorsqu’on le trace et ressemble à un 3 sur le côté.
4 r. Dernière consonne du quatre, également 4 et R sont presque des images en miroir l’une de l’autre.
5 l. L’est le chiffre romain pour 50.
6 SH, CH, J, G, ZH. La graphie de j et de g ressemble au 6.
7 K, C, G, Q. K “contient” deux sept (de manière imagée).
8 F, VS. La lettre F ressemble au chiffre 8. V sonne de la même façon.
9 P, B. P est une image miroir 9. B sonne de la même façon et ressemble à deux 9 enroulés.
En 1808, le système de Gregor von Feinaigle, célèbre mnémonisé allemand ressemblait à ceci:
0 = s, x, x, z 1 = t 2 = n 3 = m 4 = r 5 = le 6 = j 7 = c, k, g, g, q 8 = b, h, v, w, w 9 = p, f

CREATION D’IMAGES

Création d’images à partir de l’association chiffre-sous. Chaque chiffre correspond à un ensemble de sons similaires avec des positions similaires de la bouche et de la langue. Le lien est phonétique, c’est-à-dire que ce sont les consonnes qui comptent, pas l’orthographe. Exemples : la prononciation du “g” dans “gargouille” est similaire au “k” dans “kilo” ou au “c” dans “cartable”, mais le “g” dans “fragile” est lié au “j” dans “Jean” et le “ch” dans “chaise”. Les lettres doubles n’ont pas d’importance, seuls leurs sons en ont, de sorte que less” dans “missile” est codé avec un seul zéro, pas deux zéros. “Missile” est 305 (MSL). Certaines personnes créent des images qui contiennent le nombre exact de consonnes dans le mot, tandis que d’autres utilisent simplement les consonnes comme directives générales et ne s’inquiètent pas si le mot a des consonnes supplémentaires. Par exemple, “gaillard” correspond à 7541, mais il peut aussi correspondre à 754 si le “d” final soit ignoré. Peu importe la façon dont vous créez vos images, à condition que cela ait un sens pour vous et que vous puissiez créer un lien permanent entre le nombre et l’image visuelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow by Email
Facebook
Facebook